Comment améliorer la motricité fine de votre enfant

Date:

À l’instar des adultes, la motricité fine est une compétence essentielle pour les enfants, car elle est sollicitée dans de nombreuses activités quotidiennes, telles que manger, s’habiller ou écrire. Seulement voilà, les tout-petits développent ces compétences à des rythmes différents, certains pouvant même rencontrer des difficultés avec des tâches spécifiques. Si vous voulez en savoir plus sur la motricité fine, sa définition et les différentes façons de l’améliorer à travers des activités amusantes comme le dessin, lisez cet article !

Qu’est-ce que la motricité fine et pourquoi est-elle si importante ?

Avant d’aborder les différentes manières de l’améliorer, il est bon de savoir que la motricité fine concerne les mouvements qui impliquent l’utilisation de petits muscles situés dans nos mains, doigts, poignets, pieds et orteils. Autrement dit, la motricité désigne la capacité à faire des mouvements précis en utilisant lesdits petits muscles : par exemple saisir, tenir, presser ou utiliser un objet…

Entant que tel, elle se distingue de la motricité globale qui, elle, nous permet de faire des mouvements plus importants, telles que sauter ou courir. Mais comme ces derniers, les petits mouvements basés sur la motricité fine impliquent un effort coordonné entre le cerveau et les muscles.

La motricité fine, comme celle enseignée par la méthode Montessori, est une aptitude très importante pour votre enfant. Elle lui permet d’effectuer des mouvements précis et délicats tels que saisir un objet ou attraper un jouet.

Elle est d’une importance capitale, puisque c’est sur elle que nous nous appuyons pour accomplir de nombreuses tâches clés à l’école, au travail et dans la vie de tous les jours. Son développement commence dès la petite enfance, lorsqu’un enfant utilise les petits muscles de ses mains, poignets, doigts, pieds et orteils.

Il commence très tôt, lorsque les enfants commencent à modeler leurs petits muscles manuels, des poignets aux doigts et des orteils. C’est grâce à cette motricité fine qu’ils sont capables de réaliser des gestes complexes et précis.

Lorsque la motricité fine connait un retard de développement, l’enfant est incapable d’accomplir facilement les tâches quotidiennes, ce qui peut affecter ses compétences d’autonomie, ainsi que sa confiance en soi.

Le développement de la motricité fine est essentiel pour l’acquisition des compétences motor et psychomoteur.

Les signes d’un retard de développement de la motricité fine

La psychomotricité est un domaine important du développement de l’enfant, qui comprend les habiletés motrices et la coordination œil-main.

Comme mentionné plus haut, elle se développe progressivement dès la petite enfance, et à des rythmes différents d’un enfant à un autre. Ainsi, certains peuvent rapidement acquérir ces compétences, tandis que d’autres auront des difficultés à accomplir des tâches relevant de la motricité fine. Entant que parent, vous devez rester attentif aux signes de retard de la motricité fine chez votre enfant afin d’y remédier au plus vite.

Généralement, un manque d’intérêt à saisir des objets traduit un retard dans le développement de la motricité fine. De même, si votre enfant semble plutôt maladroit, n’arrive pas manger aisément avec un ustensile ou a souvent une mauvaise coordination œil-main, il a peut-être des problèmes de motricité fine.

À l’école, cela peut se manifester par l’évitement des activités à table telles que l’écriture, le dessin, mais au contraire un intérêt évident pour les activités physiques.

De façon générale, les enfants ayant un retard de motricité fine auront des difficultés à :

  • Écrire ou colorier ;
  • Couper avec des ciseaux ;
  • Fixer des boutons, fermetures éclair ou nouer des lacets de chaussures ;
  • Tirer la langue pour goûter de la nourriture ;
  • Utiliser des ustensiles pour manger, etc.

Dès lors, ils ne seront pas indépendants pour faire toutes ces choses du quotidien qui nécessitent que les petits muscles (des mains, poignets, pieds et orteils) soient forts et coordonnés.

12 manières d’améliorer la motricité fine de votre enfant

activité pour améliorer la motricité fine

Lorsque votre enfant présente l’un des signes ci-dessus, explorez les pistes suivantes pour l’aider à développer et à améliorer sa motricité fine. Ces techniques sont particulièrement efficaces pour les enfants en âge d’aller à l’école, mais vous pouvez également les appliquer à votre enfant plus jeune et plus âgé. Pour la plupart, il s’agit d’activité à intégrer dans une routine quotidienne.

Peinture

Un excellent moyen d’améliorer la dextérité de votre enfant est de l’encourager à la peinture. Dans ce cadre, différents types de peinture peuvent être envisagés. Toutefois, la peinture au pinceau ou au fusain est certainement la meilleure option, car cela permet aux enfants d’apprendre à tenir et à mieux contrôler un pinceau. Cette activité leur donne l’occasion d’utiliser leurs mains et de se salir. Par ailleurs, en dehors de la peinture au pinceau, pensez également à lui faire pratiquer la peinture à gratter et à renifler.

Écriture et dessin

À l’instar de la peinture, l’écriture et le dessin sont deux activités essentiellement basées sur la motricité fine, et les intégrer dans la routine de votre enfant pourrait être un moyen efficace d’améliorer la coordination des mouvements de son poignet et de ses yeux. Un bon début serait de l’encourager à écrire son nom ou tout simplement dessiner et gribouiller avec des crayons.

À noter qu’il est démontré qu’écrire verticalement développe plus efficacement les muscles nécessaires à la motricité fine que d’écrire sur une surface plane. Ainsi, pensez à installer un chevalet avec des marqueurs et des crayons pour permettre à votre enfant de pratiquer l’écriture verticale.

Jardinage

Le jardinage est une activité par excellence pour améliorer la motricité fine (et globale) des enfants. Lors de la pratique, ils auront à accomplir différentes tâches comme saisir une truelle pour creuser, manipuler différents outils, transférer du semis, transporter en toute sécurité la plus petite plante vers le nouveau trou, etc. Ainsi, le jardinage peut non seulement améliorer leur dextérité, mais également contribuer au développement de leurs compétences de coordination œil-main.

Pâte à modeler et mastic

La pâte à modeler et le mastic peuvent être utiles pour aider à améliorer la motricité fine d’un enfant. En s’amusant à presser, étirer et rouler la pâte à modeler ou le mastic, l’enfant développe sa capacité à mouvements précis en utilisant les petits muscles situés dans ses mains et poignets.

Puzzles et jeux de société

En plus de développer le processus de pensée critique, les puzzles et jeux de société sont efficaces pour améliorer les capacités motrices des enfants, notamment parce que pour y jouer ces derniers doivent saisir et assembler des pièces. Amusez-vous à y jouer avec votre enfant pour passer d’agréables moments.

Jeu avec bloc de construction

Jouer avec les blocs de construction est un excellent moyen de renforcer la mémoire musculaire, et de favoriser le développement de sa motricité fine. En laissant votre enfant assembler lui-même les blocs de constriction, vous lui donnez également l’occasion de laisser libre cours à sa créativité pour créer ses propres chefs-d’œuvre.

Jeu avec l’alphabet

Une autre bonne idée d’activité est d’imprimer tout l’alphabet, puis découper chaque lettre individuellement afin de permettre à votre enfant de former des mots en plaçant les lettres côte à côte.

Jeu d’eau

Une idée de jeu d’eau utile pour améliorer la dextérité des enfants consiste à remplir une tasse d’environ un quart d’eau, puis lui remettre une tasse vide avec une seringue de médicament propre ou une pipette qu’il devra utiliser pour transférer l’eau de la tasse vers une autre tasse. Pour rendre le jeu encore plus efficace et amusant, pensez à multiplier les tasses d’eau et à ajouter du colorant à l’eau pour créer une expérience de mélange de couleurs.

Jeu de sable cinétique ou naturel

Voici un autre jeu sensoriel qui peut aider à améliorer la motricité fine des tout petits. Ici aussi, vous aurez besoin d’utiliser des tasses. L’enfant doit utiliser des cuillères pour ramasser le sable (naturel à l’extérieur ou cinétique à l’intérieur) et remplir lesdites tasses. Pour rendre les choses plus amusantes, il peut s’amuser à dessiner ou à construire des choses à partir du sable.

Laisser l’enfant s’habiller seul

Pour améliorer la motricité fine de votre enfant, il est recommandé de l’encourager à s’habiller seul. Cela l’amènera à faire différentes actions comme fermer sa fermeture, boutonner ses propres vêtements ou encore nouer les lacets de ses chaussures.

Associer l’enfant à la préparation et au service du repas

Mesurer des ingrédients, verser un verre de lait, mettre la table ou encore utiliser de l’argenterie sont autant de tâches dont l’accomplissement s’appuie sur la motricité fine. Lorsque vous devez préparer et servir le repas, pensez donc à associer votre enfant.

Couper avec des ciseaux

Vous pouvez aider votre enfant à améliorer sa motricité fine en l’encourageant à s’amuser à couper avec des ciseaux. Pour cela, mettez à sa disposition une paire de ciseaux et une feuille de papier avec une ou plusieurs formes imprimées dessus. Son défi serait de couper la feuille en suivant le motif.

Vous l’aurez compris, de nombreuses petites activités peuvent aider votre enfant. en aidant votre bébé à saisir un ballon, à tenir une pince ou à marcher, vous lui donnez la possibilité de développer ses petits muscles des mains, poignets, pieds et orteils.

TENDANCE

Articles similaires