Comment calculer son cycle menstruel pour ne pas tomber enceinte ?

Date:

Généralement, un retard des règles signifie que la femme est enceinte, même si ce n’est pas toujours le cas. Pour éviter de vivre dans l’angoisse si vous ne souhaitez pas encore ou plus avoir d’enfants, il existe différentes méthodes contraceptives comme la pilule, le préservatif, l’implant contraceptif, le stérilet. Mais il est également possible de calculer son cycle menstruel pour éviter de tomber enceinte.

Qu’est-ce que le cycle menstruel ?

En général, le cycle de menstruation de la femme est de 28 jours. Mais il est possible que ce ne soit pas le cas pour certaines femmes. Afin de mieux comprendre, prenons comme exemple une femme dont le cycle est de 28 jours. Il convient de noter qu’il commence le premier jour des menstruations. L’ovulation se passe donc 14 jours plus tard, c’est-à-dire juste au milieu du cycle. Dans le cas où vous êtes enceinte, le développement du bébé commence dans la troisième phase, donc après l’ovulation. C’est ce que les scientifiques appellent la nidation. En revanche, si les spermatozoïdes n’ont pas pu faire la jonction avec l’ovule ou n’ont pas pu féconder cette dernière, les règles vont apparaître à la fin du cycle. Il est important de souligner que la durée de ces dernières, en moyenne 5 jours, sont à intégrer dans le calcul du cycle menstruel.

Calculer le cycle menstruel pour éviter de tomber enceinte

Pour éviter de se tromper dans cette méthode de contraception basée sur le calcul du cycle menstruel, il existe un certain nombre de choses à garder à l’esprit. Ainsi, si la longévité maximale d’un ovule est de 48 heures, la durée de vie des spermatozoïdes est de 5 à 6 jours. Ce qui signifie qu’en cas de rapport sexuel non protégé 5 à 6 jours avant l’ovulation, les risques de grossesse sont très élevées. Il en est de même si le rapport a lieu 2 jours après l’ovulation.

Pour éviter de tomber enceinte, il est donc très important de déterminer la période d’ovulation. Pour simplifier, prenons le cas d’une femme dont le cycle est régulier et dure 28 jours. Il suffit de diviser la durée de son cycle en deux puis de revenir 4 jours avant et 4 jours après le milieu du cycle. On obtient ainsi la semaine d’ovulation, période pendant laquelle cette femme est féconde. Mais si son cycle est irrégulier, il faut donc surveiller sa courbe de température en prenant sa température pendant toute la durée du cycle. Il suffit de reporter sur un graphique ces températures prises quotidiennement pour connaître la période d’ovulation. Dans un premier temps, la courbe est stable avant de monter puis de se stabiliser. Cette seconde période de stabilisation correspond donc à la période d’ovulation de la femme. Il suffit ensuite de partir de cette date et de revenir en arrière de 4 jours et de repartir en avant de 4 jours également pour déterminer précisément la semaine d’ovulation.

Conseils :

Afin d’obtenir un maximum de précisions et de mieux connaître votre corps, il est conseillé de prendre un petit carnet et d’y noter à chaque fois le début et la fin de vos règles. Vous allez également y marquer votre température et les symptômes que vous ressentez. Si vous faites cela pendant plusieurs mois, vous obtenez une moyenne et vous connaissez exactement à quelle date aura lieu votre ovulation. Et par conséquent, de quelle date à quelle date vous devez éviter d’avoir des rapports sexuels non protégés afin d’éviter une grossesse.

Pourquoi utiliser une application pour calculer son cycle menstruel ?

Pour calculer son cycle menstruel et éviter de tomber enceinte, il faut y consacrer un peu de temps chaque mois. Aussi, plusieurs jeunes femmes trouvent ces calculs un peu complexes. Heureusement, il existe des outils sur internet qui font ces calculs à votre place. Pour utiliser ces applications, vous devez renseigner le jour de vos dernières menstruations, la durée moyenne de ces dernières, ainsi que celle de votre cycle en général. A partir de ces données, ces outils vous donnent plusieurs informations sur votre cycle menstruel notamment :

  • La date de vos prochaines règles : vous pouvez programmer une alerte afin d’être prévenue le jour J. 
  • Le jour d’ovulation : si vous n’utilisez pas de méthode contraceptive, vous devez éviter d’avoir de rapports sexuels durant cette période, afin d’éviter les grossesses indésirées. Ces outils sont efficaces, car ils prennent en comptent les cycles irréguliers, qui placent le jour d’ovulation vers le 11e ou vers le 21e jour selon les cas. Dans ces derniers cas, il est difficile d’effectuer soi-même ce calcul de façon précise.

Les informations que fournissent ces applications sont utiles pour éviter une grossesse non désirée, mais aussi pour faciliter votre quotidien. En effet, lorsque vous connaissez précisément le jour de vos prochaines menstruations, vous pouvez porter une tenue adaptée ce jour, et même arborer une culotte de règle. Vous pouvez également planifier un voyage ou une sortie à la piscine, en évitant cette période. Aussi, lorsque vous allez voir votre gynécologue, vous êtes en mesure de donner des réponses claires à ses questions.

Il se peut également qu’à une période de votre vie, vous désirez concevoir un enfant. Grâce à un tel outil, vous allez pouvoir le programmer aisément.

Étant donné qu’il existe plusieurs applications pour calculer le cycle menstruel en ligne, avant d’en utiliser une, pensez à vérifier sa politique de confidentialité qui doit être fiable. Aussi, optez pour un outil qui ne nécessite pas de s’inscrire pour l’utiliser.

Comment éviter de tomber enceinte en observant sa glaire cervicale ? 

Pour éviter de tomber enceinte, vous pouvez également utiliser la méthode de la glaire ou méthode des deux jours. Il s’agit ici pour la femme de déterminer sa période fertile en vérifiant l’aspect de ses sécrétions vaginales. Ce contrôle doit se faire plusieurs fois par jour, dès le dernier jour des règles.

En effet, à la fin des règles, les sécrétions vaginales sont presque inexistantes, cela peut durer quelques jours. Ensuite, survient une glaire épaisse et non filante. Cette dernière devient plus épaisse, claire et filante après l’ovulation. Pour éviter une grossesse non désirée, il faut éviter tout rapport sexuel pendant les règles, car à ce moment on ne peut pas observer la glaire cervicale. Il faut également éviter d’avoir de rapports sexuels dès que les sécrétions vaginales réapparaissent après les règles. Vous pouvez reprendre une activité sexuelle dès qu’elles disparaissent jusqu’aux prochaines menstruations. 

Quelle méthode de contraception est la plus efficace ?

Il faut cependant reconnaître que se baser uniquement sur le calcul du cycle menstruel, sur l’observation de variations de température ou sur l’aspect de la glaire cervicale, pour éviter une grossesse,  peut présenter quelques limites. En effet, ces paramètres peuvent subitement varier sous l’influence de certains facteurs comme le stress. Pour celles qui souhaitent une protection plus sûre contre les grossesses non désirées, elles peuvent avoir recours à une méthode de contraception. Il en existe plusieurs comme indiqué plus haut, d’où la question de savoir quelle est la plus efficace d’entre elles ? 

En effet, on classe les contraceptifs dans deux groupes dont le premier comprend les contraceptifs réversibles longue durée (stérilets, implants hormonaux…) et le deuxième comporte les méthodes contraceptives courtes durée (la pilule contraceptive, l’anneau vaginal, l’injection de progestérone…). Suite à de nombreuses études, il s’avère que les contraceptifs de longue durée sont plus efficaces que les autres, notamment parce qu’il n’y a pas de risque d’oubli. 

Toutefois, chaque femme qui souhaite adopter un mode de contraception doit se rendre chez son gynécologue, pour avoir des informations plus détaillées sur chacun d’entre eux, afin de choisir celui qui lui convient. Il peut arriver qu’après avoir opté pour un contraceptif, ce dernier provoque des effets secondaires gênants chez la patiente. Dans ce cas, cette dernière devrait la changer sous le contrôle de son gynécologue.

TENDANCE

Articles similaires